Union Fédérale contre les Nuisances de l'Aéroport de Strasbourg-Entzheim

Mesures qualité de l'air par l'ASPA

Deux campagnes de mesures de la qualité de l'air sont réalisées par l'ASPA tous les 2 ans sur le site de l'aéroport de Strasbourg-Entzheim, l'une en période hivernale et l'autre en période estivale.

Les dernières mesures ont été faites du 30 juillet 2014 au 27 août 2014 (période estivale) et du 18 novembre au 16 décembre 2014 (période hivernale).

Les paramètres mesurés par l'ASPA sont le dioxyde d'azote, le dioxyde de soufre, le benzène, toluène et xylènes ainsi que les particules PM10 et PM2,5. C'est l'UFNASE qui a demandé et obtenu que les mesures soient étendues aux particules PM2,5 les plus petites et les plus dangereuses parce qu'elles pénètrent le plus facilement dans les poumons. 

Les conclusions de l'ASPA sont que les niveaux mesurés sur la zone de l'aéroport ne dépassent pas les normes annuelles de qualité de l'air pour le dioxyde d'azote, le dioxyde de soufre et le benzène. Pour ces polluants, les niveaux mesurés sont proches de ceux mesurés sur l'agglomération strasbourgeoise.

Toutefois, l'ASPA a constaté, sur la zone de l'aéroport, une hausse sur le dioxyde d'azote qu'elle attribue au développement des zones d'activités autour de l'aéroport.

Pour les particules PM10, l'ASPA n'a pas constaté de dépassement des normes annuelles de qualité de l'air sur le site de l'aéroport. Les niveaux mesurés pour les particules PM10 sur la zone de l'aéroport sont équivalentes à celles mesurées sur les stations fixes installées sur Strasbourg.

Mais pour les particules PM2,5 , l'ASPA a relevé, sur sa station de mesure installée à Holtzheim, un niveau annuel moyen de 13 microgrammes/m3 qui dépasse la norme de qualité de l'air fixée à 10 microgrammes/m3. Même si le niveau mesuré est très éloigné de la valeur limite établie à 25 microgrammes/m3, il y a lieu de s'inquiéter de cette évolution qui ne serait pas sans conséquence sur la santé des riverains de l'aéroport si elle devait se poursuivre dans les années à venir.

L'UFNASE sera attentive à l'évolution des résultats lors des prochaines campagnes de mesures de la qualité de l'air qui seront effectuées par l'ASPA sur le site de l'aéroport.

adobe pdf logoconclusions du Rapport ASPA 2014

adobe pdf logoRapport complet de l'ASPA 2014

   

 

 

Deux campagnes de mesures de la qualité de l'air sont réalisées par l'ASPA tous les 2 ans sur le site de l'aéroport de Strasbourg-Entzheim, l'une en période hivernale et l'autre en période estivale.

Les dernières mesures ont été faites du 30 juillet 2014 au 27 août 2014 (période estivale) et du 18 novembre au 16 décembre 2014 (période hivernale).

Les paramètres mesurés par l'ASPA sont le dioxyde d'azote, le dioxyde de soufre, le benzène, toluène et xylènes ainsi que les particules PM10 et PM2,5. C'est l'UFNASE qui a demandé et obtenu que les mesures soient étendues aux particules PM2,5 les plus petites et les plus dangereuses parce qu'elles pénètrent le plus facilement dans les poumons. 

Les conclusions de l'ASPA sont que les niveaux mesurés sur la zone de l'aéroport ne dépassent pas les normes annuelles de qualité de l'air pour le dioxyde d'azote, le dioxyde de soufre et le benzène. Pour ces polluants, les niveaux mesurés sont proches de ceux mesurés sur l'agglomération strasbourgeoise.

Toutefois, l'ASPA a constaté, sur la zone de l'aéroport, une hausse sur le dioxyde d'azote qu'elle attribue au développement des zones d'activités autour de l'aéroport.

Pour les particules PM10, l'ASPA n'a pas constaté de dépassement des normes annuelles de qualité de l'air sur le site de l'aéroport. Les niveaux mesurés pour les particules PM10 sur la zone de l'aéroport sont équivalentes à celles mesurées sur les stations fixes installées sur Strasbourg.

Mais pour les particules PM2,5 , l'ASPA a relevé, sur sa station de mesure installée à Holtzheim, un niveau annuel moyen de 13 microgrammes/m3 qui dépasse la norme de qualité de l'air fixée à 10 microgrammes/m3. Même si le niveau mesuré est très éloigné de la valeur limite établie à 25 microgrammes/m3, il y a lieu de s'inquiéter de cette évolution qui ne serait pas sans conséquence sur la santé des riverains de l'aéroport si elle devait se poursuivre dans les années à venir.

L'UFNASE sera attentive à l'évolution des résultats lors des prochaines campagnes de mesures de la qualité de l'air qui seront effectuées par l'ASPA sur le site de l'aéroport.

adobe pdf logoconclusions du Rapport ASPA 2014

adobe pdf logoRapport complet de l'ASPA 2014

   

 

 

 

Inscription Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir

  • Les dernières actualités
  • Les comptes-rendus des réunions
  • Les prochains rendez-vous

Nous contacter

UNION FÉDÉRALE CONTRE LES NUISANCES DE L'AÉROPORT DE STRASBOURG-ENTZHEIM
UFNASE - BP60131 - 67960 ENTZHEIM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.