Union Fédérale contre les Nuisances de l'Aéroport de Strasbourg-Entzheim

Des nuits low-cost pour les riverains ?

L'aéroport de Strasbourg-Entzheim bénéficie d'un soutien financier public pour la réduction des taxes aéroportuaires, afin de le rendre compétitif avec les aéroports voisins. Près de 20 millions d'euros y ont été injecté depuis 2012 par les collectivités, Région, Département, Eurométropole et par la CCI-BR. Si les résultats attendus ne sont pas au rendez-vous (1,7 millon de passagers étaient attendus pour fin 2016), la croissance du nombre de passagers semble amorcée depuis 2014.

Bonne nouvelle pour l'aéroport et ses actionnaires (les mêmes qui financent les réductions de taxes, plus 'Etat), moins bon constat pour les riverains. Cette croissance se fait en partie dans la période nocturne, entre 23h00 - 6h00, dans laquelle les vols commerciaux sont passés d'environ 100 en 2014 à près de 500 en 2018. 

En 2018, nous avons ainsi atteint près de 700 mouvements nocturnes, le plus haut niveau depuis 1999 ! Mais non seulement ces mouvements nocturnes ont explosé (malgré la suppression du vol postal en décembre 2013) mais ils ont été pratiqué en non-respect de la période de fermeture nocturne prévue par l'accord de 1998. 

La manifestation des riverains de septembre 2018 a eu  pour effet de sensibiliser les élus et à permis la reprise du dialogue entre riverains et aéroport au sein d'une instance nouvellement créée depuis, la commission de suivi.

Cette commission étudie aujourd'hui comment mettre en conformité des pratiques de l'aéroport, considérées jusque-là abusives, dans la cadre d'un nouveau protocole actualisé.

Sur notre graphique il apparait clairement que la mise en place du protocole a eu pour effet immédiat de réduire de plus de 50% les vols entre 23h00 et 6h00, sans pour autant affecter la fréquentation des passagers de l'aéroport. La mise en service du TGV, puis la crise de 2008 ont marqué le déclin du trafic passager "affaires" diurne, sans faire baisser les vols nocturnes car la part de vols commerciaux y était réduite. Le graphique nous montre aussi que depuis 2014, sous l'effet des compagnies basées, les vols de nuit progressent très rapidement. 

L'aéroport souhaite l'assouplissement du protocole, nécessaire à sa stratégie de développemement low-cost, les riverains eux espèrent des contreparties et des garanties. Si les débats sont engagés dans un esprit consensusuel, les accords définitifs sont encore loin d'être conclus.

 

 

Inscription Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir

  • Les dernières actualités
  • Les comptes-rendus des réunions
  • Les prochains rendez-vous

Nous contacter

UNION FÉDÉRALE CONTRE LES NUISANCES DE L'AÉROPORT DE STRASBOURG-ENTZHEIM
UFNASE - BP60131 - 67960 ENTZHEIM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.